L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

©2020 rhum héritage

  • Noir Icône Instagram
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube
Atelier de dégustation à domicile.png

D'AUTRES SITES A VISITER

DÉGUSTATION LA FAVORITE "LES FRÈRES DE LA CÔTE"



Avec ses dernières sorties, dont un embouteillage réalisé en partenariat avec les Frères de la Côte, La Favorite a le vent en poupe!


Pour beaucoup de distilleries et marques de rhum, le mois d’octobre est synonyme de sortie! La récolte terminée, il est temps de dévoiler au public à travers des salons, masterclass et autres évènements de présentation, les nouvelles cuvées et millésimes.

Dans mon dernier article, je vous parlais des embouteillages de la Favorite, présentés au salon Dugas. A savoir, « La Favorite Bel Air récolte 2018 », « La Favorite La Digue récolte 2018 » et un « rhum vieux millésime 2010 ».

Seulement voilà, dernièrement la favorite multiplie les embouteillages en partenariat avec d’autres acteurs du secteur.

Vous avez donc eu sur cette année 2018, un partenariat avec V&B sur 2 embouteillages de rhum vieux. Un single cask, brut de fût 2012 et un assemblage de deux fûts La Favorite 2012. Un partenariat avec Christian de Montaguère sur un rhum blanc mono-variétal « La Créole », qui fait référence au type de canne utilisée. Et un partenariat avec Les Frères de la Côte sur 3 embouteillages que nous allons déguster aujourd’hui.


Ce partenariat entre La Favorite et Les Frères de la Côte est assez particulier car il propose quelque chose d’unique. 3 singles Cask, brut de fût à double maturation. Une première maturation statique de presque 5 ans (mis en vieillissement en novembre 2013) au cœur des chais de La Favorite, suivie d’une seconde maturation, qui se veut dynamique, pendant 6 mois à bord du célèbre voilier le Très Hombres.

J’aurais aimé pouvoir déguster et comparer les rhums à leur départ de Martinique et à leur arrivée sur le continent, mais seul quelques privilégiés ont eu la chance de le faire lors de la journée d’embouteillage.

Parmi eux, j’ai nommé Guillaume de Roany, grâce à qui j’ai pu me procurer ces samples pour cette dégustation.


La Favorite - Cuvée du Très Hombres Fût 45

48.1% -253 bouteilles de 70 cl

PVC : 67 euros


On commence par le moins costaud des 3. Je parle en degré alcoolique heinn! Sa robe est d’un merveilleux doré, comme les deux autres d’ailleurs. Je dirais que le fût 60 est un 1/2 ton plus soutenu. La brillance et l’éclat que nous renvoie le breuvage pourrait presque nous rendre service en cas de coupure de courant. La texture est plutôt dense et le verre posé à côté de moi laisse exploser toute sa fougue. La jeunesse me direz-vous? Bon, on a quand même cinq années derrière en vieillissement tropical…Ce qui n’est pas rien! Après une bonne vingtaine de minutes au repos, on peut enfin plonger le nez dans le verre sans trop se faire agresser. Oui, ces trois cuvées ont besoin d’un peu de temps pour se structurer, s’ouvrir et dissiper les effluves alcooliques. Le nez est puissant sur la fraicheur marine. Tiens, un premier signe de ce voyage en mer? La marmelade à l’orange et des épices douces nous accueillent en simplicité. Des notes miellées apportent de la douceur et de la gourmandise.

En bouche, l’attaque est douce et épicée, un peu à l’image du nez. La réglisse et le zeste d’agrume mènent la danse. En fin de bouche le gingembre et le chêne blanc semblent vouloir se faire une place. La longueur est plutôt bonne et le côté fruité tend à se prononcer avec le temps.





La Favorite - Cuvée du Très Hombres Fût 30

56% - 238 bouteilles de 70 cl

PVC : 74 euros


Côté robe, comme je le disais nous sommes toujours sur un doré, mais pour le coup un poil plus soutenu. Un doré tirant sur le vieil or. La brillance et la limpidité du liquide sont envoutantes! Malgré les 8% vol supplémentaires, je trouve l’alcool mieux intégré et moins dominant que sur le fût 45. La gourmandise se tire vraiment une part belle d’entrée de jeu. Les fruits du verger cohabitent avec les fruits exotiques. Un mélange entre pomme, ananas, prune et maracuja. Cette gourmandise est appuyée par les notes d'épices sucrées avec en tête la vanille noire et le miel.

En bouche, l’attaque est puissante et légèrement astringente. C’est chaud, épicé et fumé, des notes de réglisse, d'herbes aromatiques séchées et de pain grillé se baladent en bouche. De légères notes de cuir viennent en fin de bouche apporter davantage de complexité.



La Favorite - Cuvée du Tres Hombres Fût 60

56.1% - 240 bouteilles de 70 cl

PVC : 74 euros


Une robe un ton au-dessus du fût 45 et en dessous du fût 30. Un degré alcoolique équivalent au fût 60. Une robe et une texture qui dansent au même rythme, et pourtant, un nez bien différent. Si, sans surprise les épices et la gourmandise caractérisent ce rhum, nous sommes guidés cette fois-ci par le caramel, le sirop d’érable et des notes fruitées de muscat et de fruits à coque. C’est pour moi celui qui a le nez le plus séducteur. En bouche, l’attaque est douce et sucrée, laissant apparaitre créchendo les arômes épicées pour finir sur des notes empyreumatiques. Une belle histoire d’amour qui se termine en coup de poing dans la gueule! Oui, à la fin ça se bastonne sans que personne ne prenne le dessus. L’équilibre est parfait!

Pour conclure, ce sont trois rhums pleins de caractère, gourmands et épicés qui s’accorderaient avec pas mal de plats: du poisson fumé, du chocolat ou une pâtisserie aux agrumes. Ils pourraient également accompagner un bon cigare!

Rapport qualité/prix très bien placé, quand on voit l’euphorie des prix de sortie sur la planète rhum ces derniers temps!


Peace!



683 vues